04 décembre 2006

Ouh! Ah! Chavez no se va!



Hugo Chavez est un type ambigu, personne ne songe à le contester. Et il lui est arrivé de tenir des propos parfaitement inacceptables. Mais depuis son arrivée au pouvoir, une politique économique résolument socialiste a permis de financer des politiques sociales fortes, visant à réduire le gouffre qui sépare les conditions de vie du peuple du Vénézuela de celles des classes moyennes et des élites.

Pour des milliers de personnes, il incarne aujourd'hui non seulement la résistance mais une réelle alternative au néo-libéralisme ambiant. Alors que la droite et le(s) patronat(s) incarnent la peur et la régression sociale, Chavez et une certaine gauche sud-américaine représentent l'espoir et la volonté de changement.
C'est pourquoi je me réjouis de sa réélection triomphale (68%).

Faudra-t-il attendre une polarisation de la société européenne aussi forte que celle de la société latino-américaine, faudra-t-il attendre la perte de tous les acquis sociaux gagnés par la gauche au cours de plus d'un siècle et demi de lutte et qui ont justement permis l'élévation sociale des travailleurs pour que nous nous décidions enfin à remettre sur les rails un projet politique radical de transformation des rapports de production?


2 commentaires:

Brian Booth a dit…

Mouarf....

Première tentative d'insérer dewplayer: échec.

Un spécialiste pour me donner un conseil? Fred??

Fredonino a dit…

Je ne connais pas dewplayer, je ne peux pas t'aider... désolé.